Les meilleures façons de ressentir les bienfaits de la forêt

Mis à jour : avr. 12




Savez-vous ce qu’est un bain de forêt nommé Shinrin yoku ?


C’est une nouvelle approche thérapeutique qui a déjà quelques dizaines d’années d’existence et qui nous vient du Japon.

La forêt a toujours été un lieu ressource pour la planète, c’est d’ailleurs le poumon de sa terre.

De nombreuses études scientifiques sont venues corroborer ces dernières années l’existence des arbres comme un être vivant, communicant et communiant avec leur environnement et leurs pairs. Ils bougent, parlent à leur manière en lançant poétiquement leur pollen dans les airs, et vivent une expérience du monde à leur rythme : un rythme qui n’est pas le nôtre. Un rythme naturel sans stress.


Le principe du Shinrin yoku





Telle est la vocation de cette thérapie naturelle. Retrouver notre nature au travers de la nature mère, en communiant avec elle. C’est une pratique relativement répandue au pays du Soleil-Levant, qui se concrétise par des promenades en milieu boisé en prêtant attention à son environnement, aux bruits, aux odeurs, aux chants des oiseaux. On peut dire que c’est une forme de méditation sylvestre, encadrée par des

« thérapeutes de la forêt : les sylvothérapeutes ». Elle est d'ailleurs encouragée par les autorités sanitaires et très pratiquées, ce qui n’est guère surprenant quand on connait l’attachement et le profond respect que vouent les Japonais à la Nature. Ce sont des sentiments hérités de la religion shinto pour qui la nature est sacrée, des arbres ou des pierres pouvant héberger des divinités.



La sylvothérapie, un retour aux sources