monk-2316340_1920.jpg

Une tradition

millénaire

En savoir plus : les bols tibétains "Une tradition millénaire : des bols antiques aux harmoniques riches grâce aux 7 métaux.

Quelle est l'origine des bols tibétains ?

Les bols chantants sont une tradition millénariste à des fins méditatives et curatives. Tout a commencé, il y a plus de 5000 ans, lorsque les nomades martelaient des bols en cuivre pour s'en servir d'ustensiles culinaires. Ils ont, au fil du temps, sophistiqué les bols en y ajoutant des alliages. Les chamanes remarquèrent alors les effets curatifs que provoquaient les vibrations de ces bols. Peu à peu, ils ont commencé à les étudier et à transmettre leur savoir aux prêtres de l'Himalaya puis aux moines tibétains qui ont reconnu leur vibration comme des énergies très puissantes, le son de l’univers lui-même. Nous sommes en -1000 avant J.C, et les bols chantants étaient nés. Ils sont alors produits dans tout le Tibet, l'Inde et le Népal. Ils sont largement utilisés surtout pour la méditation, la musique cérémonielle religieuse, les offrandes rituelles, le Feng shui, comme instruments de musique, pour la guérison, la sonothérapie, en massage et pour l'harmonisation des chakras.

Et les bols tibétains du cabinet Relaxôm ?

Les bols tibétains de Relaxôm proviennent du Tibet et d’Inde. Ils ont été choisis méticuleusement auprès des artisans de notre fournisseur pour leurs vertus thérapeutiques, leurs accords harmonisant et en fonction de chaque chakra (centres énergétiques) auxquels ils correspondent. Deux bols sur sept sont antiques (entre 160 et 190 ans d’âge) et proviennent du Dharma en Inde. Ils viennent équilibrer les notes plus puissantes par des harmoniques multiples et plus subtiles. Leur énergie est donc très fine, car ils ont été travaillés de très nombreuses années par les pratiquants des écoles traditionnelles bouddhistes lors de leurs séances de méditation et leurs cérémonies. Ces bols « chantent » avec une facilité déconcertante.

De plus, les pourcentages des métaux très précieux comme l'or et l'argent sont plus élevés de l'ordre de 0.1% à 2% alors que l'or des bols récents représente que 0.0001% de l'alliage. C'est cela qui permet les multiples harmoniques des bols antiques.

Pourquoi les bols tibétains doivent être composés de 7 métaux ?

Il existe beaucoup de types de bols, certains avec moins de métaux, 3 ou 5, d’autres créés à la machine, notamment les bols chinois qui n’ont pas la sophistication des alliages ni la même qualité sonore et thérapeutique que les bols tibétains aux 7 métaux. La tradition tibétaine veut qu'un alliage de sept métaux différents soit employé, chaque métal se rapportant à un des sept chakras et en référence aux sept corps célestes du système solaire.

Les bols récents artisanaux sont réalisés à partir d'une plaque d'alliage et façonnés au marteau. De ce fait, voir des bols martelés avec l’empreinte du façonnage est signe de création à la main et donc de qualité :

 

La composition des métaux est :

(+/- légères variations dans ces pourcentages)


- argent (la Lune) à 0.002%
- cuivre (Vénus) à 71,2%
- étain (Jupiter) à 28.5%
- fer (Mars) à 0.3%
- mercure (Mercure) 0.01%
- or (le Soleil), 0,0001%
- plomb (Saturne) à 0,001%

 

 

Certains bols antiques notamment ceux fabriqués au Tibet, ont une couleur plus "grise" que dorée, car ils étaient créés avec plus de fer et d'étain. De plus, les Tibétains utilisaient une météorite ferreuse uniquement présente dans leur région, qui conférait selon la légende, une énergie plus importante.